Coacher avec les Pratiques Narratives

Home/coaching, Pratiques Narratives/Coacher avec les Pratiques Narratives

Coacher avec les Pratiques Narratives

Lors de la première rencontre avec un nouveau client pour un accompagnement, nous entendons, de toute évidence, un récit de vie professionnelle façonné par les difficultés, Toutefois, il arrive que la situation vécue soit tellement verrouillée par le problème que les possibilités de transformation demeurent fermées. Dans une intervention guidée par les Pratiques Narratives, nous redonnerons la parole aux compétences et réussites passées sous silence, négligées, écartées, de manière à fournir les fondations d’un changement solide.

 

Le Modèle Littéraire

La source d’inspiration qui sous-tend la pratique est à trouver dans le modèle littéraire et les principes de construction d’histoires structurées.

Qu’est-ce qu’une histoire ? Ce sont des événements reliés entre eux en séquence à travers le temps autour d’un thème. Les récits que font nos clients de leurs défis professionnels sont donc créés en reliant entre eux certains événements pour en faire des séquences organisées dans le temps. Et, comme tout un chacun, ils attribuent du sens à ces séquences organisées. Nous avons tous à notre répertoire des récits de réussites, d’échecs, de bonheurs, de tristesses, d’amusement ou d’ennui… selon que nous organisons entre eux tels et tels événements et laissons de côté tels et tels autres.

Dans un coaching soutenu par les Pratiques Narratives, nous conduirons une recherche délibérée d’évènements allant dans le sens de la « dissolution » du problème présenté et nous aiderons nos clients à en faire « toute une histoire », c’est-à-dire à leur donner du sens, à en faire un thème traversant le temps. Et nous laisserons glisser à l’arrière-plan les récits d’incapacité qui perdront leur vigueur sans qu’il soit besoin de les « attaquer ».

 

La Technicité du Coach

Dans un coaching de ce type, le coach, en plus d’être « auditeur » du récit du client,  doit se considérer comme « éditeur » de la nouvelle narration, c’est-à-dire celui qui est en charge de repérer les événements significatifs, de les organiser et de faire apparaitre les  personnages. Il articule l’intrigue. Le client passera ainsi du statut de narrateur à celui de « lecteur », celui qui donne du sens à l’histoire, puis à celui « d’auteur », celui qui infléchit sur les actions du héros. C’est donc un travail particulièrement technique qui aboutira à un regain de pouvoir personnel pour le client et déclenchera sa créativité.

 

Une technique particulière de travail consiste à permettre au client de se dissocier du problème, de le poser à l’extérieur de lui-même, de façon à pouvoir le regarder, regarder ses assauts, ses manœuvres, ses intentions. On appelle cela l’externalisation. Le client, considérant alors le problème comme un personnage de récit, sera libre de requalifier à sa guise la relation qu’il entretien avec lui. Car le problème c’est le problème, jamais le client !

 

Une Posture Décentrée et Influente

Notre posture de travail est dite « dé-centrée » car c’est le client qui est positionné au centre du travail. Il est le seul détenteur du savoir et des connaissances. Et nous sommes comme des anthropologues en quête d’indices, en position de curiosité à autrui et d’accueil de l’inconnu.

Notre posture est également dite « influente » parce que, comme des pilotes munis de cartes et de boussoles, nous devons mener notre client à la destination choisie – son objectif. Comme des chauffeurs de taxi, il nous incombe de l’amener à bon port, dans le plus grand confort et les meilleurs délais.

 

En Conclusion

La vocation du coaching guidé par les Pratiques Narratives est de permettre aux clients en consultation d’étoffer de nouveaux récits de vie professionnelle fondés sur leurs réussites antérieures et en accord avec leurs valeurs, leurs objectifs, leurs intentions, leur éthique.

 

Trois Conseils de Lecture 

White, Michael. Cartes des Pratiques Narratives. Satas, 2009.

Huston, Nancy. L’Espèce Fabulatrice. Babel, 2008

Bruner, Jerome. Pourquoi nous Racontons-nous des Histoires ? Pocket Agora, 2005

 

 

Isabelle LAPLANTE & Nicolas De BEER

By | 2017-03-22T10:25:34+00:00 février 8th, 2017|coaching, Pratiques Narratives|